Tous coupables (sauf l’Etat) nous sommes suivis : retournons-nous.

Le bâtiment nous montre l’exemple, mais… Courageux et réactifs les partenaires sociaux du bâtiment se sont, les premiers, attachés à élaborer un guide de préconisations pour pouvoir travailler en sécurité. Il faut saluer la démarche pleine de bon sens.

Bâtiactu a publié une analyse forte intéressante, réalisée par deux avocates. : https://www.batiactu.com/edito/guide-bonnes-pratiques-reprise-chantiers-enfin-valide-59283.php.
Extrait clé : … »Il n’en demeure pas moins qu’à l’exclusion de cette injonction le guide met à la charge des intervenants une simple obligation de moyen. En effet, ce dernier utilise des formules telles que « il est recommandé », « dans la mesure du possible », « selon disponibilité ». Enfin, le guide reste particulièrement taisant s’agissant de la personne sur laquelle repose l’ensemble des obligations prévues par ce dernier. »…

Cette analyse conforte totalement notre démarche « Travailler durant la pandémie« , qui est la seule à analyser, prévenir et traiter les responsabilités du chef d’entreprise, sans qui, aucun redémarrage ne sera possible. Notre démarche est de favoriser la reprise en privilégiant la sécurité pour limiter les conséquences économiques et sociales de la situation actuelle.

Publié dans CORONAVIRUS
%d blogueurs aiment cette page :